Je mentais.

Tous les enfants mentent.
Moi je le faisais beaucoup ! Mais surtout aux autres enfants, j’avais bien compris que le mensonge auprès des adultes était trop compliqué.

Bon, j’avais aussi un monde imaginaire foisonnant : un dragon invisible, un cheval pour meilleur ami et des tas d’aventures qui m’attendaient à chaque coin de rue.

En primaire je mentais sur ces relations à mes personnages imaginaires.
Au collège j’ai inventé la mort de ma grand-mère et une agression par un gars avec un flingue, j’avais même monté tout une histoire autour de ça, j’avais un ami qui était menacé, et il ne sortait pas de chez lui, et on était amoureux, et puisque j’étais avec lui alors j’étais menacée aussi.
Au lycée j’ai inventé ma perte de virginité (bien sûr), je racontais aussi que j’étais très proche d’une ou plusieurs célébrités.
Jeune adulte je disais que j’avais avorté, que j’avais déjà pris de la drogue, que mes parents me laissaient faire ce que je voulais.

Aujourd’hui je n’ai plus de traces de tous ces mensonges… Les gens qui les ont cru sont sortis de ma vie, alors tout naturellement ils sont partis avec eux.

Aujourd’hui je n’ai plus besoin de me rendre intéressante aux yeux de quiconque, alors je ne mens plus, même sur mon blog !

Une mythomane anonyme.

Publicités

Commentaires sur: "Je mentais." (7)

  1. je pense que se sont des banalités de jeunesse tu ne dois pas être la seule

    J'aime

  2. Il y a des mensonges un peu fort, mais comme tu le dis à la fin, c’était une façon qu’on te remarque non? Le passé est passé!

    J'aime

  3. et ce n’est pas beau de mentir et on finit tjs par se vendre

    J'aime

  4. Marie Kléber a dit:

    J’ai eu une période ou je mentais beaucoup aussi, j’avais besoin d’être vue, connue et reconnue. Puis c’est passé!
    Mentir c’est pas bon, mais quand ça ne fait de tort à personne, ce n’est pas non plus une affaire d’état.

    J'aime

  5. C’est un grand pas que de se l’avouer.
    J’ai également menti à l’âge adulte pour me protéger et surtout pour pas devoir me justifier.
    Et certainement en tant qu’enfant!

    J'aime

  6. J’ai cependant était avec un mythomane et j’ai rien vue venir j’ai fait une chute de 15000 M et dur de remonter mais bon c’est du passé maintenant. Quoique ça laisse ses traces!

    J'aime

  7. Je mentais aussi beaucoup quand j’étais jeune. J’améliorais largement mon quotidien, qui était plutôt déprimant….Je suis contente de voir que je n’étais pas la seule….Je pense que cela montre une certaine créativité et un souci de dire quelque chose de choquant pour se faire accepter des autres….je mens encore de temps en temps….pour aucunes raisons, les habitudes sont difficiles à perdre….bravo à toi d’avoir réussi à contrôler tes pulsions!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :